Les banques en ligne les moins chères selon 60 millions de consommateurs

Le 22 février de cette année est sorti le nouveau classement des banques les moins chères de 60 Millions de consommateurs. Et sans surprise, les banques en ligne briguent encore les premières places.

L’enquête s’est portée sur les tarifs appliqués par les banques auprès de 130 établissements bancaires et a été effectuée par le Magazine de l’Institut National de la Consommation en partenariat avec le média spécialiste des banques, crédit et placements, CBanque.

Selon ce rapport publié dans le numéro IMC de mars 2018, les banques digitales sont les établissements qui proposent les tarifs les plus bas, en comparaison avec leurs vieux concurrents, les banques traditionnelles. Elles proposent des frais toujours moins chers. Parmi les établissements traditionnels, il n’y a que l’offre bancaire de l’assureur Macif et celle de la Banque Postale qui ont réussi à se hisser dans le top 10 du classement.

Boursorama élu banque la moins chère

Cette enquête tarifaire « 60 Millions de consommateurs » fait état de l’effort des banques en ligne à offrir des services gratuits et des frais courants exceptionnellement bas à leurs clients. Il semble évident que ces établissements bancaires en ligne appliquent une politique tarifaire très agressive au risque de grever leur rentabilité. A ce sujet, ils se démarquent notamment par l’absence de frais sur les opérations courantes et la réduction des frais annuels à seulement une dizaine d’euros.

Résultat : le palmarès est largement dominé par les banques digitales. On retrouve pas moins de huit banques en ligne dans le top 10 des banques les moins chères de 60 Millions de consommateurs. Toutes proposent des frais courants quasi-nuls et des frais annuels de l’ordre de dizaines d’euros par an.

Le titre de championne des tarifs les plus bas est attribué à Boursorama, la filiale de la Société Générale connue pour ses frais des plus abordables. Pour la banque la moins chère du marché, les frais annuels, incidents compris, sont les plus abordables par rapport à ses concurrents.

A la seconde place des banques les moins chères figure ING Direct, la filiale du groupe néerlandais éponyme suivi à la troisième place par BforBank, la banque en ligne du Crédit Agricole.

Les frais d’incidents font une grande différence

Les conditions et les tarifs appliqués sont presque les mêmes chez les banques sur internet. Même si les banques en ligne restent de loin les moins chères du marché, les frais d’incidents font une grande différence en termes de compétitivité.

Pour un profil qui subit fréquemment des incidents, en l’occurrence un découvert non autorisé pendant près d’un mois sur un an, les frais annuels ne dépassent pas les 100 euros chez Boursorama banque, ING Direct et BforBank. Chez Orange Bank, la banque 100% mobile du géant des télécoms lancée fin 2017, ce même profil devra s’acquitter de 150 euros de frais d’incidents. Ce qui lui vaut un classement à la sixième place dans ce comparatif.

Banque postale, seule banque traditionnelle du top 10

Si on se fie à ce comparatif réalisé par 60 Millions de consommateurs, le magazine d’INC, auprès de 130 établissements, la Banque Postale est la banque traditionnelle la plus abordable pour le client. Elle est assez bon marché comparé aux banques en ligne et ses frais sont limités à 230 euros/an, incidents compris. Voilà pourquoi elle est dans le top 10 de ce classement. Sur ce sujet, ses concurrents directs dont BNP Paribas et la Société Générale ne semblent donc pas faire le poids et sont étonnamment peu compétitifs. L’enquête salue en particulier l’effort déployé par la Banque Postale envers les clients qui restent rétifs au numérique.