Comment réduire votre impôt sur le revenu ?

Publié le 30 mai 2014, modifié le 26 mars 2024 par Gaelle Boyer

Il existe de nombreux mécanismes qui permettent de réduire son imposition mais souvent on a tendance à attendre le dernier moment pour se pencher sur les actions possibles. Pourtant, il est primordial de ne pas attendre le dernier moment et de placer son argent de manière adéquate, afin d’envisager réduire ses impôts.

  • Placer son argent de manière adéquate dès maintenant pour réduire ses impôts.
  • 7 types de revenus imposables avec des exonérations partielles et totales pour déterminer le taux d'imposition.
  • 3 grandes familles de défiscalisation : immobilière, placements financiers et crédits d'impôt.

  • le controle fiscal explique aux dirigeants
  • Guide Voir Berlin

7 types de revenus sont imposables et des exonérations totales et partielles s’appliquent. Cela permet de déterminer le revenu global net imposable et ainsi de savoir quel taux d’imposition s’applique à son patrimoine.

Comment réduire votre impôt sur le revenu ?

Ce barème, comme les exonérations applicables, évolue selon la législation mise en place. Il en va d’ailleurs de même pour les réductions d’impôt possibles. Cependant, on peut citer 3 grandes familles de défiscalisation : la défiscalisation immobilière, la défiscalisation qui passe par des placements financiers et les divers crédits d’impôt.

En matière de défiscalisation immobilière, on citera les dispositifs les plus « classiques » comme la loi Scellier, la loi Jego et la loi Censi Bouvard mais pensez aussi à vous renseigner sur les mécanismes tels que celui du déficit foncier.

Concernant la défiscalisation financière, vous pouvez opter pour des SCPI fiscales, le financement des entreprises par le biais des FCPI et FIP par exemple ou encore choisir de subventionner le cinéma en plaçant votre argent dans des SOFICA. En outre, n’oubliez pas de préparer votre retraite avec les différents contrats qui s’offrent à votre situation salariale (PERP, PERCO). C’est l’occasion de bénéficier d’avantages fiscaux tout en s’assurant une retraite convenable.

Quant aux crédits d’impôt, renseignez-vous régulièrement car ce sont les avantages fiscaux qui sont le plus souvent modifiés selon les incitations voulues par le législateur.

Ces pistes vous exposent les différentes voies possibles pour réduire vos impôts mais pour optimiser ces mécanismes, le mieux est de se faire conseiller par des professionnels de la gestion de patrimoine.

FAQ

Comment réduire son impôt sur le revenu ?

Pour réduire son impôt sur le revenu, il est conseillé de profiter des différentes déductions et crédits d'impôt offerts par l'administration fiscale. Il est également judicieux d'investir dans des produits d'épargne comme le PERP ou le PEA pour bénéficier d'avantages fiscaux.

Faire appel à un expert-comptable peut être une bonne solution pour optimiser sa fiscalité et trouver les meilleures stratégies de défiscalisation. Enfin, il est important de bien planifier ses revenus afin de lisser son imposition sur plusieurs années et ainsi éviter les hausses soudaines.

Comment calculer son impôt sur le revenu ?

Pour calculer son impôt sur le revenu, il faut d'abord déterminer son revenu imposable en additionnant tous les revenus perçus au cours de l'année. Ensuite, il convient de soustraire les différentes déductions fiscales auxquelles on peut prétendre, telles que les frais professionnels ou les cotisations retraite.

Après avoir appliqué le barème progressif d'imposition en vigueur, on obtient le montant final de l'impôt à payer. Il est également possible de faire appel à un expert-comptable pour aider dans ce calcul complexe.

Quels sont les pourcentages d'impôts sur le revenu en fonction du taux d'imposition ?

Les pourcentages d'impôts sur le revenu varient en fonction du taux d'imposition appliqué par l'Etat. Plus ce taux est élevé, plus la part de revenu prélevée en impôt sera importante.

Ainsi, un contribuable soumis à un taux d'imposition de 15% paiera moins d'impôts qu'un autre soumis à un taux de 30%. En général, les tranches les plus élevées de revenus sont également soumises à des pourcentages d'impôts plus importants.

Gaelle Boyer
Journaliste sur Obi Investissements